La communauté Musgum du Cameroun accueille sa Bible dans la liesse

Le 28 mai dernier, la communauté musgum a vécu l’évènement le plus incroyable de la vie d’un peuple : recevoir la Bible dans sa langue. « Peuple musgum, la Parole de Dieu est à toi ! Tu es béni à cause d’elle », a ainsi déclaré le pasteur Isaac Sissou pendant la cérémonie de dédicace.

Les Musgums avaient préparé l’évènement depuis des mois : la Bible devait être accueillie avec soin et de façon solennelle malgré l’insécurité qui prévaut dans la zone, en proie aux attaques meurtrières de la secte Boko Haram. Toutes les dispositions avaient donc été prises pour que la fête soit réussie, la présence des gendarmes, une bonne cinquantaine, et autant de membres du comité de vigilance renforçant les dispositions prises sur le plan sécuritaire : de ce point de vue aussi, cette célébration était toute particulière.

La veille, aux premières heures de la journée, devant les locaux de la délégation régionale de l’Alliance biblique à Maroua, les cartons de bibles ont été chargés dans deux camionnettes. Les chrétiens musgums résidant dans la ville se sont ensuite installés dans les autres, ainsi qu’un bon nombre d’employés de l’Alliance biblique du Cameroun également présents : de nombreux véhicules constituaient l’escorte.

Une foule immense

Après près de trois heures de route, c’est l’arrivée à Pouss. A la vingtaine de véhicules qui accompagnent la Bible s’ajoutent plus d’une cinquantaine de motocyclistes qui ont rejoint l’escorte à environ une vingtaine de kilomètres de là. Une foule immense estimée à 5000 personnes venues des différentes régions du Cameroun se tient aux abords de l’église fraternelle luthérienne où va avoir lieu la dédicace pour accueillir la nouvelle Bible. Hommes, femmes et enfants sont massés, tenant des feuilles d’arbres qui rappellent l’entrée de Jésus à Jérusalem, chantant et dansant.

Cela fait 45 ans que le peuple musgum, qui compte près de 20.000 chrétiens dans cette région à majorité musulmane, attend ce grand jour. Alors quelle effervescence ! Après avoir reçu leur Nouveau Testament en 1964, Dieu leur donne la grâce d’avoir la Bible entière dans leur langue.

Un rêve réalisé

Pour Daniel qui vit ces moments très émouvants, c’est son rêve qui se réalise enfin. « J’achèterai quatre bibles, une pour moi, une pour ma femme et les deux autres pour mes deux enfants », confie-t-il. Pour cela il doit attendre la fin de la cérémonie qui s’annonce chargée avec plusieurs interventions, des chants, des danses et le moment le plus solennel : celui de la découverte de la Bible.

 

Daniel could hardly wait to buy four copies of the new Bible for himself and his family.
Daniel.

Enfin, la Bible, Parole de Dieu – « Du nak sdik na wini Alaw » en musgum –, arrive. Un groupe de danseurs la précèdent, esquissant des pas traditionnels. Une femme porte un plateau sur lequel est posée la Bible enveloppée dans un tissu.

Elle le remet au directeur général de l’Alliance biblique du Cameroun, Luc Gnowa, qui, après son intervention, la dévoile au peuple en disant : « Voici votre Bible ». A ces mots retentissent des applaudissements interminables et des cris de joie. M. Gnowa quant à lui rayonne de fierté d’avoir accompagné ce projet depuis ses débuts, 14 ans auparavant.

Luc Gnowa: “Here is your Bible!”
Luc Gnowa : « Voici votre Bible ! »

Les chefs d’Eglise du Cameroun et du Tchad qui assistent à cet évènement reçoivent des exemplaires de la nouvelle Bible, de même que les traducteurs, les vérificateurs et 22 personnes qui ont soutenu financièrement l’œuvre de l’Alliance biblique.

« Fier d’avoir ma Bible »

A la fin de la cérémonie, les communautés se précipitent pour acheter la Bible. Joël, qui est venu de Doukoula, une autre ville de la région, a déjà récupéré la sienne. « Je suis fier d’avoir ma Bible », dit-il tout en commençant à la lire avec un plaisir manifeste.

Gaston quant à lui, venu de Guider, un peu plus loin, en a déjà pris quatre pour toute sa famille. « Enfin le fruit de nos efforts, l’aboutissement du travail de nos aînés. La Bible est bien là ! », déclare-t-il.

Gaston was delighted to see the culmination of years of translation work.Gaston.

Prions maintenant pour que la communauté musgum mette en pratique le message adressé par le pasteur Isaac Sissou, celui de puiser à la source de la Vie, de lire et de faire lire cette Bible qui est « une force qui transforme ».

An elderly lady dancing at the launch of the Musgum Bible.Une grand mère qui danse chez les musgum.

View of the dedication ceremony.Une vue de la foule.
Dancers heralded the arrival of the Musgum Bible.L’arrivée de la Bible Musgum.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *