ORIGINE DES SOCIETES BIBLIQUES

 Vers la fin des années 1700, Mary Jones, jeune galloise analphabète issue d’une famille pauvre, se rend régulièrement aux études bibliques avec ses parents. C’est ainsi que naît en elle la soif de la parole de Dieu et la passion pour la bible. Son vœu le plus cher est de lire elle-même la bible.

 Mais il y a de nombreux obstacles. Elle entreprend par tous les moyens de braver ces écueils en apprenant d’abord à lire et à écrire, puis en travaillant ardemment pour gagner suffisamment d’argent et s’acheter une bible. A cette époque, la bible est très rare. Mary Jones ne baisse pas les bras. Elle parcourt 80km aller et retour, à pied, pour s’en procurer une à Bala, auprès du pasteur Charles.

 L’histoire de cette jeune fille marque tellement le pasteur Charles qu’il la raconte à des amis ; tous s’engagent alors à produire des bibles à moindre coût pour les populations de la région du pays de Galles et même de tout le Royaume Uni. C’est ainsi qu’est fondée la société biblique britannique étrangère le 07 mars 1804. D’autres sociétés bibliques vont voir le jour en Europe et en Amérique. Plus tard, le 09 mai 1946, ces sociétés bibliques créent une association commune : l’Alliance biblique universelle.

En 1959, un pasteur hollandais du nom de Yves Schaaf arrive au Cameroun avec pour mission d’ouvrir une agence des sociétés bibliques, en accord avec les églises du Cameroun. Cette nouvelle agence doit desservir aussi le Gabon et la Guinée équatoriale. Auparavant, la diffusion se faisait au Cameroun à partir de l’agence ouest africaine de la société biblique et étrangère d’Abidjan, et cela depuis 1870.

 En novembre 1959, l’agence de Yaoundé commence son travail dans une petite salle du centre commercial de la ville. L’agence est inaugurée en janvier 1961 par le premier ministre, M. Charles Assale.

Le premier conseil d’administration est formé en 1962.