La Bible


Qu’est-ce que la bible ?

La bible est un livre, le livre propre aux chrétiens. Le christianisme plonge ses racines dans celles du peuple juif. Les juifs et les chrétiens respectent les mêmes écritures, qui leur parlent du Dieu auquel ils croient : celui qui a créé le monde et qui en prend soin. Ces écrits constituent la bible hébraïque, la bible du peuple juif. La rédaction de ces écrits s’est étendue sur plus d’un millénaire avant notre ère, et les chrétiens les appellent de l’Ancien Testament.

Les chrétiens croient en outre que Dieu est venu dans le monde en la personne d’un humain, d’un juif qui connaissait la bible hébraïque : jésus. La deuxième partie de la bible chrétienne parle de jésus et de ceux qui croyaient en lui, les premiers chrétiens. Cette partie est appelée le nouveau testament. Il a été écrit pendant les 100 ans qui ont suivi la mort de jésus, il y a près de 2000 ans.

Pourquoi lire la Bible ?

Le nouveau Testament contient de nombreuses lettres écrites par un chrétien de la première heure, Paul. Deux d’entre eux sont adressées à un jeune homme, Timothée.  Dans l’une d’elle, Paul lui explique pourquoi il est important de lire la bible.

Que signifie le mot Bible ?

Le mot « bible » vient d’un ancien mot grec « biblia » signifiant « livres ».

La bible chrétienne est en effet une collection de plus de soixante livre très divers et écrits pour différent motifs. Tous rendent compte de l’histoire du peuple de Dieu, de sa connaissance Dieu et de son évolution de sa relation avec Dieu au fil des siècles. Voici quelques-unes des catégories d’écrits :

L’histoire d’un peule

L’Ancien Testament contient de nombreux récits racontant l’histoire du peuple juif. Parfois, les Israélites gagnaient de grandes batailles contre leurs ennemis. Ils attribuent alors la victoire à l’intervention de Dieu. D’autres fois, ils subissaient la défaite. L’illustration ci-dessus montre l’armée assyrienne ennemie attaquant une de leurs villes.

Une scène de bataille telle qu’elle aurait pu se passer au temps de l’Ancien Testament. La représentation s’inspire d’une culture ancienne Testament. La représentation s’inspire d’une sculpture ancienne.

Comment étudier la Bible?

Lire la Bible n’est pas l’étudier ! La Bible, c’est la parole même de Dieu et donc mérite le respect. La Bible est l’un des livres les plus mal interprétés, et la plupart des gens trouvent qu’il est très difficile de la comprendre. L’étude de la Bible consiste à méditer sur son contenu. Si vous vous demandez par où commencer votre lecture de la Bible, à quelle fréquence il faut la lire ou combien de passages peut-on lire en une seule séance, ou comment vous pouvez en tirer bénéfice, cet article vous sera utile.

voir cet article

 

Plan d’étude de la Bible

Une méthode est une façon organisée de faire quelque chose. C’est un plan ordonné. Les méthodes d’étude de la Bible sont un plan organisé pour étudier la Parole écrite de Dieu. Le mot « Créative » signifie « avoir la capacité de produire quelque chose de nouveau ». Il est donc important de savoir comment étudier la Parole de Dieu pour vous-même. Vous n’aurez pas besoin de compter sur les recherches des autres parce que vous serez capable de créer vos propres leçons Bibliques sur la base de votre étude de la Parole écrite de Dieu. En apprenant des méthodes appropriées d’étude de la Bible, vous deviendrez une voix par laquelle Dieu peut proclamer Ses vérités à un monde spirituellement affamé. Vous ne serez plus seulement un écho de ce que vous entendez des autres.

voir cet article

 

La Bible dans Votre Vie

La Bible est très claire quant aux bienfaits que nous récoltons lorsque nous adorons Dieu en nous abandonnant à lui.

« Accorde-toi donc avec Dieu, et tu auras la paix ; par là, ce qui te reviendra sera bon. » Job 22.21

Dieu se servira de vous pour accomplir de grandes choses
Lorsque vous abandonnez votre vie entre les mains, de Dieu, vous expérimentez pleinement la vie que Dieu a voulue pour vous. « Quiconque en effet voudra sauver sa vie la perdra, mais quiconque perdra sa vie à cause de moi et de l’Évangile la sauvera » (Marc 8.35).

voir cet article