Camp projet Esther édition 2019 : Une voie de guérison et de restauration

Ce camp a été organisé pour les filles-mères et filles victimes d’abus sexuel du 7 au 12 juillet 2019 au centre de la lecture de la Bible au Cameroun, à [...]

Ce camp a été organisé pour les filles-mères et filles victimes d’abus sexuel du 7 au 12 juillet 2019 au centre de la lecture de la Bible au Cameroun, à Yaoundé. L’objectif était de leur donner de l’espoir et de les responsabiliser pour leur propre autonomisation. Une rencontre très bénéfique selon les participantes.


Environ 40 personnes de plusieurs localités du Cameroun ont pris part à cet apprentissage. Au cours de ce camp, on a parlé des enseignements bibliques, de l’esprit d’entreprise chez les femmes, de l’apprentissage pratique de la guérison intérieure, entre autres. Une expérience qui a changé la vie des participantes et dont témoigne Lorenta Ngwe « J’étais désespérée à cause de ce que j’avais enduré dans ma vie. Ma vie n’avait pas de sens et j’étais blessée. En participant à ce camp, j’ai trouvé la joie de vivre, J’ai appris qu’en tant que personne, j’ai de la valeur et que Jésus-Christ a porté toute ma souffrance sur la croix, je n’ai donc plus à m’inquiéter. Je me sens soulagé « , conclut-elle avec un sourire.

Claire Bieme, pour sa part, reconnaît l’importance de ce camp « C’est grâce à ma sœur aînée que j’ai participé à ce camp. En arrivant ici, nous avons été très bien accueillies et bien supervisées. Grâce à ce camp, j’ai appris à bien me connaître, j’ai aussi appris à être ouvert et aussi, à avoir confiance en moi. J’ai maintenant confiance en moi »

Plusieurs observateurs ont été mobilisés pour la supervision des filles-mères et des filles victimes d’abus sexuel lors de ce regroupement. En plus de la composante spirituelle, les éducateurs ont mis l’accent sur l’apprentissage d’activités génératrices de revenus. Le but de ce module était de fournir un soutien aux apprenants qui manifestaient leur intérêt en participant avec engagement à des activités pratiques. Sonia Donkeng dit avoir beaucoup appris « J’ai appris à fabriquer du savon, menthol, le piment en liquide, entre autres. Nous avons également appris à se débarrasser de nos produits une fois fabriqués. J’ai l’intention de tirer le meilleur parti de tout ce que j’ai appris ici. Je remercie le projet ESTHER « .

Le même sentiment est partagé par Adeline  » L’Alliance Biblique du Cameroun à travers son programme projet Esther est un cadeau du ciel. Les mots me manquent pour exprimer ma joie. Que Dieu bénisse cette structure et ses dirigeants. Je suis ravie et j’exhorte toutes les filles à prendre part à cette expérience, elle est belle. Encore une fois merci« . Comme elle, beaucoup de participantes veulent de telles initiatives multiplier.

À la fin du camp, de nombreux cadeaux ont été offerts à des adhérents tels que des Bibles, des certificats, des guides, entre autres. Un geste précieux pour les bénéficiaires. Confirmation avec Claire « Je voudrais exprimer ma gratitude envers l’Alliance Biblique du Cameroun pour ces moments merveilleux. Le temps est passé très vite. Pour moi, la Bible qui m’a été offerte est le plus grand cadeau de ma vie. Je ne sais pas comment remercier le projet Esther, car elle ouvre une nouvelle page de ma vie Au cours de ce camp, plusieurs liens d’amitié se sont tissés au point que la séparation est douloureuse. » Certaines participantes ne pouvaient retenir leurs larmes.

 

Leave your comment

Please enter your name.
Please enter comment.