Category: Actualités

 Traduction de la bible en Fe’efe’e : Présentation du rapport de l’année 2021

    La pandémie de Covid-19 n’aura pas eu un véritable impact sur les travaux de la traduction de la Bible en langue Fe’efe’e.  Dans cette langue Bamiléké parlée dans la région de l’Ouest Cameroun  précisément dans le département du Haut nkam et aussi souvent appelée Nufi. Malgré le manque de financement et le soutien de la communauté qui se fait attendre, les travaux avancent néanmoins.
Au cours de cette année 2022, de nombreuses activités ont marqué les travaux de la traduction de la Bible en langue Fe’efe’e. Par exemple l’ébauche des livres dont l’avancée est évaluée  de 28% cette année contre 12 soit une augmentation/une avancée des travaux de 16%.
Même si en raison des difficultés liées à la pandémie de covid-19, difficile  d’avoir la visite du conseiller de traduction, l’équipe  a dû opter pour une vérification à distance notamment de 6 livres des petits prophètes de l’Ancien Testament dont les travaux se poursuivent.
Autres difficultés rencontrées les coupures intempestives d’électricité qui ne favorisent pas le travail; des difficultés sanitaires et financières que rencontrent les traducteurs, la disponibilité des traducteurs qui n’est pas totale et qui a impact les délais du processus d’achèvement.
Néanmoins les chiffres de la progression globale du projet sont encourageants. Nous sommes passés de 28% à 49% au 31 décembre dernier.
Pour que le projet sorte véritablement de Terre, la communauté Fe’efe’e est appelée à s’impliquer  davantage. pour cette année 2022 le projet souhaite connaître une autre dimension: la traduction de l’Ancien Testament devrait se poursuivre.  Le projet souffre des problèmes de financements. Néanmoins, l’équipe de traducteurs souhaite atteindre les objectifs escomptés.

Mungaka Translation Projet Bible: Translation continues despite the crisis

Bible en Langue Gude : Sur la voie du parachèvement

Les traducteurs Gudés en session de Travail
  Ils financent ce projet à 100% depuis le début de son lancement. Engagés à payer les salaires de leurs traducteurs. La communauté Gude, minoritaire au Cameroun et majoritaire au Nigéria, souhaite à tous les prix obtenir la bible traduite dans sa langue de cœur et pourtant on dénombre seulement  2% de chrétiens au Cameroun.
Lancé en 2020,le projet de traduction de la Bible en langue Gude avance bon train.
Si jusqu’ici le projet cumule un état d’avancement de 45% soit 11% en plus en 2021.Des chiffres encourageants qu’on bien au  dynamisme et à l’engagement des traducteurs, freinés pendant quelque temps par la crise sanitaire de Covid-19.
L’objectif de la première  ébauche des livres de l’Ancien Testament reste de mettre ceux-ci au niveau 3.
Avec une visite de correction de textes, le projet est parti pour connaître ses beaux jours. En mai et juin 2022, les travaux sur les textes de l’Ancien Testament devront se poursuivre.
Cependant, les traducteurs ont droit à une formation  allant dans ce sens et  donnée par  l’Alliance Biblique Universelle.
Mais ici l’une des plus grandes difficultés reste le financement pour mener à bien le dit projet. Les problèmes de connexions auxquels font face les traducteurs.
Si la date butoir est annoncée pour décembre 2032, déjà pour cette année 2022 dans son agenda, le projet compte bien poursuivre la traduction au niveau 1 des livres, mettre certains au niveau 3, et parachever le contrôle exégétique des livres  de l’Ancien testament.

Bible en Guidar : Et si l’on préparait la dédicace pour 2022?

Séance de travail en présence des traducteurs Guidar
  Il y a de cela 10 ans le peuple Guidar caressait déjà le rêve d’être en possession de la Bible traduite en sa langue locale. Aujourd’hui ce rêve semble devenir une réalité. En fait le canon protestant est achevé, les livres deutérocanoniques qui sont à entente.

Une décennie après, la traduction de la Bible en Langue Guidar connaît un taux d’achèvement de 98%.
La bible est envoyée à la composition.
Courant de l’année 2022;les travaux de vérification et de corrections  tant attendus devraient être finalisés avant la fin de l’année 2022.  Afin de préparer la dédicace de la Bible Guidar; d’autant plus que cette communauté  travaille sur la sortie du pagne devant donner de la couleur à la cérémonie de dédicace. Compte tout fait, le peuple Guidar  dans son dynamisme est impatient  de parler Dieu en sa propre langue d’ici 2023.

Traduction de la Bible en Mafa : Le projet connaît une avancée formidable

Session de travail des traducteurs Mafa
  Respecter à la lettre chaque planification établie pour mettre sur le marché de la foi, la Bible en langue Mafa, les traducteurs peuvent s’en féliciter.
Au cours de l’année 2021, et suivant la perspective de 2022, les traducteurs Mafa ont dosé et déjà livré l’ébauche des livres du Nouveau Testament. Les travaux se poursuivent sur l’ Ancien Testament.
Si l’année dernière la progression du travail a été évaluée à 28% ramenant l’état d’acheminement du projet à 82%, contrairement à 54% à la date du 31 décembre 2021.
Une avancée remarquable au-delà des difficultés rencontrées par les traducteurs Mafa notamment l’instabilité du courant électrique dans toutes les parties du Septentrion qui a un impact sur le travail des traducteurs.
Néanmoins, les traducteurs Mafa continuent de savourer le désir d’offrir au peuple  sa Bible; d’autant plus que la Communauté est d’une grande aide dans ce projet.

Bible en langue  Parkwa (Podoko) : L’œuvre de la foi se déguste à 95%

Session de travail sur la traduction de la Bible en langue Parkwa

Elle est prête au moins à 95%.

Lancée en 2015,la traduction de la Bible en langue Parkwa connaît des avancées significatives.
Devant les étapes d’ébauche des livres, de vérification des manuscrits, pour cette année 2022,avant les mois de juin et de juillet, les traducteurs Parkwa veulent passer à une autre dimension : mettre tous les livres Deutérocanoniques au niveau 3 et permettre le contrôle Exégétique, continuer la lecture des livres et l’harmonisation de l’Ancien et Nouveau Testament entre autres.
Aussi dans le but d’accélérer le travail, le projet devrait bénéficier de la venue de certains conseillers  question de s’occuper au plus vite des livres Deutérocanoniques.
Les données sont encourageantes avec 19 livres pour la publication. Il devient nécessaire de pallier au problème de coupure intempestives d’électricité et de connexion pour que d’ici 2024,cette œuvre de la foi, sorte de Terre.

Annonce : Disponibilité des bibles à l’ Alliance biblique du Cameroun

Après un moment de rupture de stock en raison de la pandémie de covid-19, l’Alliance biblique du Cameroun fait l’annonce à la communauté chrétienne de la disponibilité des bibles.

Dans les lignes ci-dessous, vous retrouverez la grille des prix et les bibles disponibles en versions française, anglaise et même en langues.

                                    Bonne dégustation de la parole de vie!

 

                          I.  BIBLES EN FRANCAIS ( Louis second)

  1. Sous parties
  • Louis second 1910, format ordinaire : 5000Fcfa
  • Louis second 1910, moyens caractères: 8.000Fcfa
  • Louis second 1910,gros caractères: 15.000Fcfa
  • Louis second 1910 avec introduction à chaque livre,petits caractères :5.000Fcfa
  • Louis second format de poche de luxe,pochette incorporée,onglet couverture cuire: 12.000Fcfa et 15.000Fcfa

           2. Bibles en français courant

  • Français courant avec introduction à chaque livre,caractères moyens: 9.000Fcfa
  • Français courant avec livres deutérocanoniques,gros caractères: 12.000Fcfa
  • Bible TOB, format ordinaire: 6.000Fcfa
  • Bible “Amis pour toujours”(Paroles de vie) avec les livres deutérocanoniques: 8.000Fcfa

                                                 I I. BIBLES EN ANGLAIS

  • Good News Bible:

6.000Fcfa (Version sans livres deutérocanoniques)

6500Fcfa (Version deutérocanonique)

  • African Women Devotional Bible :

-Couverture souple et rigide: 12.000Fcfa

-Couverture similique :15.000Fcfa

-Couverture cuire :20.000Fcfa

           III.BIBLES EN LANGUES

  • Bibles en Douala, Fulfuldé, Bassa, Bulu et Toupouri (disponible au Nord) :6.000Fcfa
  • Nouveau Testament Vute : 15.000Fcfa
  • Nouveau Testament bilingue avec Psaumes et proverbes:1500Fcfa

 

 

 

 

Aidons 60 enfants à trouver la guérison

Camp Interne des enfants victimes de traumatisme


critère de participation : 

  • avoir entre 08 ans et 13 ans 
  • avoir subi un traumastisme, par exemple : la perte d’un ou des deux parents, la séparation d’avec les parents, avoir vécu une guerre ou d’autres violences
  • obtenir l’autorisation écrite ou signée du parent ou tuteur de l’enfant (formulaire disponible)

    cliquez ici pour nous soutenir

     

    Aidons 60 enfants à trouver la guérison

    Nestor est un garçon de 8 ans dont le père a été tué le 18 septembre 2020 sous ses yeux, lors des attaques de Boko haram dans la zone de Mora à l’Extrême-Nord. Il a participé au groupe de guérison des traumatismes dirigé par une équipe de l’Alliance biblique  à Maroua  du 29 mars  au 01 avril dernier. Dans sa lamentation, il déclarait  « Seigneur, maintenant que tu as pris papa, comment mes frères et moi allons-nous faire ? » (Traduit de la langue Parkwa).   A la fin du programme, Nestor a affirmé : « Dieu est un père, il ne déçoit pas. Je me sens mieux et désormais,  je sais que je peux compter sur Lui ».

    Un autre garçon a renoncé au désir de se venger de son oncle qui les avait dépouillés après la mort de son père. Il rêvait d’être un gendarme une fois devenu grand, pour mettre son plan en exécution. Enfin, il a pu pardonner à son oncle.

    Une jeune fille a également affirmé avoir appris à demander pardon car pour elle, il était normal de violenter les gens sans éprouver de regret. Elle n’avait jamais vu son père regretter d’avoir régulièrement battu sa mère. Elle en avait été traumatisée.

    Ces histoires dévoilent des tristes réalités parfois méconnues et quelques bienfaits du programme sur les enfants.

    Partout où les adultes sont traumatisés, les enfants le sont deux fois plus. On dit d’une personne qu’elle est traumatisée lorsqu’elle est envahie par une peur intense, le désespoir ou l’horreur suite à un évènement douloureux tel que la perte d’un parent, la guerre, un accident, le viol, les agressions, la maltraitance…. Le traumatisme affecte chaque partie de la personne : ses émotions, son corps, ses pensées.

    Dans l’optique d’accroître l’impact du programme sur le terrain, l’Alliance biblique du Cameroun va former 20 facilitateurs en guérison des traumatismes chez les enfants du 09 au 13 août à Yaoundé. Ils  viendront de toutes les régions du Cameroun. À la suite de cette formation, ils vont diriger des groupes de guérison au cours d’un camp qui va mobiliser les enfants ayant vécu un évènement traumatisant.

    Ce camp aura lieu du 15 au 20 août à Yaoundé. 60 enfants âgés de 8 à 13 ans seront accompagnés. Le coût de l’accompagnement par enfant s’élève à 50.000f (Hébergement, nutrition, santé, kit du camp).

    Nous vous serons reconnaissants de donner l’opportunité à ces 60 enfants de goûter au plaisir de la tranquillité du cœur car un enfant guéri est un espoir pour la société.

    Nous comptons sur vous ! Regardons aux bienfaits de notre action et unissons nos forces pour nos enfants.

     « Et quiconque reçoit en mon nom un petit enfant comme celui-ci me reçoit moi-même. » Matt 18 :5

    Grand merci et que Dieu vous bénisse richement !

Mot du Directeur

Au moment où nous entrons dans une phase décisive de l’évolution de l’Alliance biblique du Cameroun, il est important que nous mettions tout en œuvre pour promouvoir notre vision, notre mission et nos programmes.

Et dans un monde qui avance très vite, où frontières et barrières s’effondrent, qu’est-ce qui, mieux que le web, aurait pu nous permettre de faire connaître notre action au Cameroun et dans le monde entier ?

Il fallait enfin que l’Alliance biblique du Cameroun se dote de cet outil supplémentaire et (désormais) incontournable de communication qu’est le site internet, pour mobiliser davantage de personnes autour de la Parole de Dieu. Davantage de personnes parce qu’il s’agit d’une mission commune que nous confie le Seigneur : donner les Saintes Ecritures à nos populations afin qu’elles accèdent à la connaissance et parviennent à un changement de vie.

C’est notre travail à tous ! Il serait véritablement utopique de penser qu’il puisse se faire en rangs dispersés !

En fait, l’œuvre biblique pourrait être schématisée comme suit :

  • D’un côté, il y a nos populations avec leurs besoins spirituels, physiologiques et humains auxquels il faut répondre ;
  • Au centre, il y a l’expertise et les outils mis en place par la Société biblique pour développer des programmes appropriés et qui répondent à ces besoins ;
  • De l’autre côté enfin, il y a la possibilité pour les églises et donateurs divers de mobiliser des ressources financières à mettre à la disposition de la Société biblique en vue du financement des programmes.

C’est dire combien il est important que l’Alliance biblique, les donateurs et les églises se tiennent par la main pour apporter le réconfort, la paix, la vie au peuple, au travers de la Parole Sainte.

C’est la conjugaison de nos efforts à tous qui nous permettra de réaliser efficacement cette immense tâche.

Ne restez donc pas en marge !

Luc Gnowa

 

 

Projet Esther : une rencontre d’édification et de prise de conscience face au covid-19

Après 04 mois de cessation des activités en raison du covid-19, la traditionnelle réunion mensuelle  des jeunes filles-mères et filles victimes d’exploitation sexuelle du projet Esther a repris le 25 juillet 2020.

C’est le siège de l’Alliance Biblique du Cameroun qui a servi de cadre à cette rencontre  des jeunes filles-mères et filles victimes d’exploitation sexuelle.. Lors de cette réunion, qui intervient après une interruption de quatre mois, il s’agissait de faire le point sur la situation de crise sanitaire liée au covid-19. Il était question également de sensibiliser les participantes au respect des mesures de barrière afin de limiter les risques de contamination.

A travers plusieurs exercices pratiques, la conférencière du jour, Madame Jacqueline Zouténé, a mis un accent particulier sur la présence de Dieu en cette période troublée. « Se souvenir de Dieu en temps de détresse» était le thème qui a aidé les  jeunes filles-mères et filles victimes d’exploitation sexuelle à comprendre que Dieu est toujours là même en temps de crise.

 

KAMGNE Rebecca : « Je suis très heureuse d’avoir participée à cette séance. L’arrêt de ces rencontres à cause du coronavirus m’a beaucoup pénalisé, car elles m’apportent beaucoup de joie et me permettent de voir la vie différemment. En ce qui concerne la covid-19, nous avons été à nouveau interrogés sur les mesures barrières qui doivent être mises en œuvre dans notre vie quotidienne. Les négliger, c’est mettre notre entourage, notre famille en danger »

KOUELE Edythe Mireille : « Je rends grâce à Dieu pour la reprise de nos rencontres. Cette séance de travail me donne une nouvelle perspective sur la pandémie de covid-19. Au départ j’étais terrifiée, effrayée par cette situation. Mais grâce à cette rencontre, je constate que c’est une maladie comme les autres. Nous devons simplement respecter les mesures barrières. J’ai donc appris que Dieu n’est jamais loin de nous, même pendant cette période. Nous devons juste lui faire confiance. Comme il est dit dans Romain 8 v 35,  Rien ne doit nous séparer de l’amour de Dieu. »

Lors de cette rencontre, qui a réuni une vingtaine de participantes, il a également été question de préparer le camp projet Esther 2020 qui se tiendra du 8 au 12 septembre prochain.